Des islamistes revendiquent la mort de soldats nigérians en partance pour le Mali

Par La rédaction

KANO (Nigeria) (AFP) - (AFP)

Le groupe islamiste Ansaru a revendiqué dimanche l'attaque ayant tué deux soldats nigérians qui devaient partir pour le Mali rejoindre la force d'intervention ouest-africaine.

Le groupe, qui avait également affirmé être responsable de l'enlèvement d'un Français dans le Nord du Nigeria en décembre, a dit dans un communiqué avoir commis cette attaque en représailles à la participation du Nigeria à l'intervention militaire au Mali.

"Avec l'aide et les conseils d'Allah, nous avons exécuté avec succès notre première tentative contre les troupes de l'armée nigériane qui visent à démolir l'empire islamique au Mali", peut-on lire dans le texte, rédigé dans un anglais approximatif.

Deux soldats nigérians ont été tués et cinq autres blessés samedi à Okene, dans le centre du Nigeria, quand une bombe a explosé au passage de leur convoi, selon un porte-parole de l'armée.

"Nous sommes équipés et nous attendons la moindre tentative de l'armée nigériane d'avancer vers l'empire islamique du Mali", affirme le groupe, mettant en garde les autres pays africains.

"Nous avertissons les pays africains qu'ils doivent arrêter d'aider les pays occidentaux à combattre l'Islam et les musulmans", ajoutent les islamistes, qui promettent des représailles, en particulier contre le gouvernement nigérian "n'importe où, n'importe quand".

Le Nigeria compte envoyer 1.200 hommes au Mali et prendre le commandement de la force africaine visant à reconquérir le nord du pays, contrôlé par des islamistes depuis neuf mois.Un premier contingent de 80 soldats est parti jeudi pour le Mali.

Ansaru - une contraction pour l'Avant-garde pour la protection des musulmans en Afrique noire - avait revendiqué le rapt le 19 décembre de l'ingénieur français Francis Collomp, 63 ans, qui travaille pour l'entreprise Vergnet.

Le groupe serait lié aux islamistes de Boko Haram, tenus pour responsables de la mort de centaines de personnes dans le nord et le centre du Nigeria depuis 2009, et qui disent vouloir créer un Etat islamique dans le nord du pays.

En novembre, le ministre britannique de l'Intérieur avait présenté Ansaru comme "une organisation terroriste basée au Nigeria" et avait déclaré illégaux l'appartenance et le soutien à ce groupe.

Londres estime qu'Ansaru a des liens avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et pourrait être responsable des enlèvements en 2011 de deux ingénieurs britannique et italien dans le nord du Nigeria.Ces deux otages avaient été tués en mars par leurs ravisseurs.