Ghana: un séparatiste tué dans une fusillade vendredi

Par AFP

AFRICA RADIO

Les forces de sécurité ghanéennes ont tué un membre d'un groupe séparatiste, lors d'une fusillade après l'attaque de postes de police dans l'Est du pays, ont annoncé vendredi la police et l'armée.

Des responsables ont déclaré que des membres du groupe séparatiste Homeland Study Group Foundation (HGSF)- qui veut créer une nouvelle nation appelée "Togoland occidental" dans l'Est du Ghana - ont donné l'assaut à deux commissariats de police et ont bloqué des routes allant vers la région de la Volta vendredi à l'aube."En réponse à ces actes illégaux, une équipe conjointe de militaires et de policiers, en collaboration avec d'autres agences de sécurité, s'est déployée dans les zones touchées et a réussi à appréhender 31 membres du groupe", selon un communiqué conjoint de l'armée et de la police."Les échanges de tirs entre le groupe et les agences de sécurité ont entraîné la mort d'un membre du HSGF et la blessure de trois autres."Selon le communiqué, un commandant de la police locale a également été blessé."Nous souhaitons rassurer le grand public sur le fait que les agences de sécurité et de renseignement contrôlent fermement la situation", est-il précisé.Les séparatistes affirment que la région dont ils veulent, depuis les années 1970, faire un territoire indépendant, a une histoire et une culture propres.En novembre 2019, le groupe a unilatéralement déclaré l'indépendance de ce territoire. A la suite de cette déclaration, neuf de leurs dirigeants ont été arrêtés en mai dernier par les autorités. Accusés de trahison, ils ont été libérés en juillet et les charges abandonnées.Le problème trouve ses racines dans les divisions de l'époque coloniale.Historiquement, l'essentiel de l'actuel Ghana a été colonisé par la Grande-Bretagne, sous le nom de Gold Coast. A l'Est de la Gold Coast, le territoire du Togoland était un protectorat allemand.Le Togoland a été séparé en deux après la Première Guerre mondiale et la défaite de l'Allemagne, quand la Grande-Bretagne et la France se sont partagées les possessions allemandes sur le continent. Le Togo français (ou Togoland oriental) est devenu l'actuel Togo, tandis que le Togoland britannique a été intégré au Ghana à l'indépendance du pays en 1957.Une élection présidentielle doit se tenir en mars au Ghana, pays réputé comme l'un des plus stables en Afrique de l'Ouest, où l'actuel président Nana Akufo-Addo est candidat à sa réélection.La région de la Volta est un bastion du principal parti d'opposition, le Congrès national démocratique (NDC).