Kenya: la justice tranchera en août sur une réforme constitutionnelle controversée

Par AFP

AFRICA RADIO

La Cour d'appel du Kenya tranchera le 20 août sur une décision de justice bloquant une réforme constitutionnelle promue par le président Uhuru Kenyatta, a indiqué son président vendredi, à l'issue de quatre jours d'audience.

Mi-mai, la Haute cour de Nairobi a jugé illégal ce projet de réforme, connu sous le nom de "Building Bridges Initiative" (BBI) et qui vise à modifier la Constitution via référendum, à seulement un an de l'élection présidentielle de 2022.Le gouvernement kényan avait déposé un appel, examiné de mardi à vendredi lors d'audiences qui ont opposé certains des meilleurs avocats du pays. Le projet BBI avait été approuvé par le parlement kényan le 11 mai, et devait être soumis à référendum, avant d'être déclaré illégal deux jours plus tard.Il propose de modifier la Constitution de 2010 qui avait instauré un régime présidentiel, en créant notamment un poste de Premier ministre, deux postes de Premier ministre adjoint et un poste de chef de l'opposition.Cette modification permettrait d'atténuer le système actuel du "vainqueur rafle tout", auquel M. Kenyatta impute les conflits post-électoraux dans son pays.Cette initiative découle de l'alliance inattendue passée entre M. Kenyatta et son principal opposant dans les urnes, Raila Odinga, au lendemain de la présidentielle de 2017, émaillée de violences.Ses détracteurs affirment qu'il s'agit d'un stratagème de M. Kenyatta, qui n'est pas autorisé à se présenter pour un troisième mandat de président en 2022, pour se maintenir au pouvoir en tant que Premier ministre.Le vice-président William Ruto, que beaucoup voyaient succéder à M. Kenyatta en 2022, s'oppose notamment à cette réforme et a petit à petit été marginalisé du pouvoir.Le Kenya doit tenir des élections générales dans à peine 13 mois et certains responsables politiques ont appelé à ce qu'elles soient reportées en raison du processus judiciaire en cours. La commission indépendante en charge d'organiser le scrutin a déclaré vendredi que les élections auront lieu le 9 août 2022, comme le prévoit la constitution.