La Chine donne 100.000 doses d'un de ses vaccins anti-Covid à la Guinée équatoriale

11 février 2021 à 8h05 par AFP

AFRICA RADIO

La Chine a fait don de 100.000 doses de son vaccin développé par la firme Sinopharm à la Guinée équatoriale, a annoncé jeudi ce petit pays d'Afrique centrale qui dit lancer sa campagne en l'administrant à 50.000 premières personnes à risque.

Le don a été reçu mercredi à l'aéroport de Malabo par le vice-président Teodoro Nguema Obiang Mangue, surnommé Teodorin, l'un des fils du chef de l'Etat Teodoro Obiang Nguema, a précisé la Présidence jeudi sur le site internet du gouvernement.La Guinée équatoriale, petit pays pétrolier de 1,3 millions d'habitants, a décrété mardi un couvre-feu et renforcé ses mesures restrictives pour faire face à un regain de la pandémie de Covid-19.Les 100.000 doses du vaccin de Sinopharm, dont Pékin a affirmé en décembre qu'il était efficace à 79% et sûr mais sans en rendre public le détail des essais cliniques, vont servir à lancer la première phase d'un Plan vaccinal en les administrant en deux injections à 50.000 personnes prioritaires: le personnel de santé, les personnes présentant des co-morbidités et les fonctionnaires travaillant aux frontières du pays, selon le communiqué. La radio-télévision d'Etat Tvge a toutefois affirmé que Teodorin Obiang, également président du Comité national de lutte contre le Covid-19, sera le premier à être vacciné jeudi soir.Depuis le début de la pandémie, la Guinée équatoriale a annoncé officiellement 5.614 cas de contaminations et 87 décès mais les statistiques officielles du gouvernement font état de plus de 50 nouveaux cas par semaine en moyenne depuis le début de l'année contre 15 auparavant.Le pays est dirigé sans partage depuis plus de 41 ans par Teodoro Obiang Nguema, âgé de 78 ans, et Teodorin, omniprésent sur la scène publique depuis plus d'un an, est présenté de plus en plus ouvertement comme son "dauphin".