La Chine donne 100.000 doses d'un de ses vaccins anti-Covid au Gabon

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Gabon a reçu un don de 100.000 doses du vaccin développé par la firme chinoise Sinopharm, a annoncé vendredi le chef de l'État gabonais Ali Bongo Ondimba.

"Le plan national de vaccination est prêt. Les personnels soignants, les forces de sécurité, les personnes à risque et âgées seront les premières à en bénéficier", a annoncé M.Bongo sur sa page Facebook.Les 100.000 doses du vaccin de Sinopharm, dont Pékin a affirmé en décembre qu'il était efficace à 79% et sûr mais sans en rendre public le détail des essais cliniques, vont servir à lancer la première phase d'un plan vaccinal en les administrant en deux injections à 50.000 personnes."Je vais me faire vacciner", a déclaré la première ministre gabonaise Rose Christiane Ossouka Raponda, sur le tarmac de l'aéroport de Libreville à l'arrivée des doses de Sinopharm, encourageant la population à se faire vacciner.Depuis le début de la pandémie, le Gabon, petit pays d'Afrique centrale d'un peu moins de 2 millions d'habitants, a annoncé officiellement 16.660 cas de contaminations et 96 décès.Mi-février, le pays a annoncé qu'il rallongeait la période du couvre-feu, à partir de 18H00 locales au lieu de 20H00, et interdisait les entrées et sorties de la capitale vers les provinces, afin d'enrayer une "hausse inquiétante" des cas de Covid-19.Les vols internationaux ont été réduits à deux par semaine et par compagnie.Le variant britannique a été détecté dans le pays, a annoncé mi-février le ministre gabonais de la santé.La Guinée équatoriale voisine a également reçu un don de 100.000 doses du vaccin Sinopharm et a lancé sa campagne de vaccination le 14 février.