La France annule toute la dette contractée par le Congo

19 juillet 2010 à 18h15 par La rédaction

BRAZZAVILLE (AFP)

La France a décidé d'annuler 424 milliards de FCFA (plus de 646 millions d'euros) représentant la totalité de la dette contractée par le Congo, selon un accord conclu entre les deux parties lundi à Brazzaville.

"Ce nouvel accord de dette permettra de financer des projets liés aux infrastructures d'eau, d'assainissement et de transport, de l'éducation et de la formation professionnelle, de la protection de l'environnement et de la santé", a expliqué l'ambassadeur de France à Brazzaville, Jean-François Valette, qui a paraphé l'accord avec le ministre congolais des Finances, Gilbert Ondongo.

Cet accord, précise un communiqué de presse, fait suite à l'engagement pris en mars par les membres du Club de Paris d'annuler "le gros de la dette congolaise" après son accès au point d'achèvement de l'initiative Pays pauvres très endettés (PPTE).

Premier partenaire économique et financier du Congo, la France est le troisième pays à annuler la totalité des créances congolaises, après l'Italie et les Etats-Unis.

"Depuis 2004, la France aura ainsi annulé près de 2,5 milliards d'euros des dettes congolaises, soit près des deux tiers du montant dû par le Congo aux vingt pays du Club de Paris", a souligné l'ambassade de France.

Dépendant essentiellement du pétrole, le Congo avec ses 3,6 millions d'habitants était considéré jusqu'à récemment comme un des pays les plus endettés au monde par tête d'habitant.