Le président nigérian sous le feu des critiques après sa déclaration sur "l'Etat de droit"

Le président nigérian Muhammadu Buhari était mardi sous le feu des critiques de l'opposition, de la justice, et de la société civile, pour avoir déclaré que la sécurité du pays passait avant le maintien de l'Etat de droit.

AFRICA RADIO

28 août 2018 à 15h54 par AFP