Les solutions de paiement mobile explosent en Afrique

15 avril 2011 à 8h01 par La rédaction

Payer ses factures, transférer de l'argent ou même recevoir un salaire via un téléphone portable c'est aujourd'hui possible grâce aux solutions de paiement mobile. Ce phénomène rencontre un franc succès en Afrique. En Europe il reste en revanche marginal. Explication.La révolution du m-paiementDepuis qu'elle a été lancée il y a 3 ans, la solution de paiement mobile kenyane M-PESA a attiré plus de 9,5 millions d'utilisateurs. Plus largement c'est toute l'Afrique qui semble séduite par les solutions de m-paiement. Cette pénétration du modèle de paiement mobile est à mettre en relation avec le fort taux de possession de téléphone mobile en Afrique. Dans certains pays plus de 80% de la population possède un téléphone portable. En revanche, l'internet personnel est peu développé et le nombre d'agences bancaires pour 1 000 habitants est inférieur à 5. Le m-paiement offre donc une solution inédite et peut permettre de simplifier des transactions vitales comme le paiement des factures administratives, l'achat chez des commerçants, le paiement des salaires, ou les transferts internationaux.En Europe, en revanche, les solutions de paiement sont nombreuses. Paiement par internet, carte bancaire, carte de crédit à la consommation etc�?� La solution mobile est donc vue comme une nouvelle offre qui doit faire ses preuves. Celle-ci peut permettre de simplifier quelques pans de la consommation comme la location de vélo ou le paiement du parking mais sans plus.Au niveau mondial, le m-paiement pourrait avoir un bel avenir. Selon l'agence Juniper Research, 50% des utilisateurs de mobiles paieront avec leur téléphone d'ici 2014, 1 mobile sur 6 sera équipé de la technologie sans contact d'ici 2012. « Nous sommes aujourd'hui à un virage clé du développement du m-paiement. Une dynamique semble bel et bien amorcée aujourd'hui pour ancrer durablement cet usage dans notre quotidien.», souligne Philippe PESTANES, Associé responsable du pôle TIMES[1] chez Kurt Salmon.[1] Télécommunication, Information, Media, Entertainment et SportMatthieu Jean