Libye: Saleh veut voir toutes les régions représentées au gouvernement

26 février 2021 à 19h22 par AFP

AFRICA RADIO

Le président du Parlement libyen Aguila Saleh a appelé vendredi le Premier ministre par intérim Abdel Hamid Dbeibah à inclure des représentants de toutes les régions du pays dans le gouvernement de transition, afin de surmonter les "divergences".

M. Dbeibah a affirmé jeudi soir que l'échéance pour former son gouvernement expirait vendredi, sans préciser s'il comptait soumettre au Parlement les noms des ministres dans les délais. Ce gouvernement, s'il est formé, aura la lourde tâche d'unifier les institutions d'un pays déchiré par des divisions et de mener la transition jusqu'aux élections prévues le 24 décembre.Le Premier ministre "devrait choisir, lors de la formation de l'exécutif de transition, des personnes compétentes et intègres issues de toutes les régions du pays, pour que le consensus souhaité soit atteint", a déclaré M. Saleh lors d'une visite à Rabat."Il y a des divergences, tout le monde doit participer au pouvoir pour sortir du tunnel", a-t-il ajouté, après une rencontre avec le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita. M. Dbeibah a été désigné Premier ministre le 5 février par 75 délégués libyens de tous bords réunis à Genève sous l'égide de l'ONU.S'il réussit à former un gouvernement dans les temps, il aura ensuite jusqu'au 19 mars pour obtenir la confiance du Parlement.Après l'échec en juin 2020 d'une offensive contre la capitale Tripoli du maréchal Haftar, homme fort de l'Est libyen, un cessez-le-feu a été conclu en octobre sous l'égide de l'ONU, suivi d'un accord pour des élections fin 2021.M. Saleh a par ailleurs affirmé que "l'accord sur la réunification des postes de souveraineté sera mis en oeuvre après la formation du gouvernement". Cet accord découle de plusieurs réunions tenues au Maroc ces derniers mois par des représentants des deux camps libyens.M. Dbeibah devait aussi rencontrer M. Bourita vendredi à Rabat mais n'a pu venir car "occupé par des affaires internes", selon le ministère marocain des Affaires étrangères.M. Bourita a indiqué lui avoir exprimé par téléphone le soutien du Maroc à la formation d'un gouvernement intérimaire "dans les délais".