Mali: début de la conférence des donateurs internationaux

Par La rédaction

ADDIS ABEBA (AFP) - (AFP)

Une conférence de donateurs internationaux destinée à financer le déploiement d'une force africaine au Mali et la restructuration de l'armée malienne s'est ouverte mardi à Addis Abeba, au siège de l'Union africaine (UA).

"Le monde entier est réuni ici, c'est très bien pour le Mali," a déclaré avant le début des travaux le ministre malien des Affaires étrangères, Tieman Coulibaly.

Pays africains, mais aussi l'Union européenne, le Japon, les Etats-Unis ou encore l'ONU participent à la conférence, ouverte par le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn, qui vient de prendre la présidence tournante de l'UA.

La France, qui a envoyé en urgence des troupes mi-janvier au Mali pour aider les forces maliennes à stopper une progression des insurgés islamistes sur la capitale Bamako, est représentée par son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.

"Nous sommes réunis ici pour exprimer notre solidarité à la République du Mali et à son peuple," a déclaré Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la commission de l'UA -- l'organe exécutif de l'organisation pan-africaine -- lors de la cérémonie d'ouverture.

"Nous connaissons tous la gravité de la crise (...) La situation exige une réponse internationale rapide et efficace, car elle menace le Mali, la région, le continent et même au-delà," a-t-elle ajouté.

L'UA, dont le président sortant, le Béninois Thomas Boni Yayi, a déploré la lenteur à agir pour aider le Mali, a estimé à 460 millions de dollars le budget du déploiement de Mission internationale de soutien au Mali (Misma).

L'organisation pan-africaine prévoit d'y contribuer à hauteur de 10%, finançant pour la première fois une opération de maintien de la paix.

Les besoins financiers pour la restructuration des forces maliennes n'ont, eux, pas été rendus publics.Des diplomates estimaient ces derniers jours à 700 millions de dollars le besoin total en financement de la Misma et de l'armée malienne.