Mali: deux civils tués dans l'attaque d'un poste de péage

Par AFP

AFRICA RADIO

Deux civils maliens ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche lors de l'attaque par des hommes armés d'un poste de péage à Diéma, dans l'ouest du Mali, a-t-on appris de sources sécuritaires et auprès d'un témoin.

Aucune indication n'était disponible dimanche matin sur les motivations des assaillants, dans un pays en proie aux violences jihadistes mais aussi au banditisme et aux trafics."Quatre hommes armés ont tué deux agents qui travaillaient au poste de péage routier de Diéma", a indiqué une source sécuritaire. Deux des assaillants "avaient un foulard sur le visage. Ils ont tiré avant d'arriver devant le péage. Un gendarme et un civil qui contrôlaient la barrière se sont sauvés dès les premiers tirs", a expliqué un proche d'une des victimes."Ceux qui étaient armés sont allés vers les deux guichets. Mon cousin a voulu fuir, il a été criblé de balles. Le deuxième agent a été tué à l'intérieur du guichet de paiement. (...) Après, ils sont partis sans toucher à l'argent", a-t-il ajouté."Nous ne savons pas encore si ce sont des jihadistes ou des bandits armés", a ajouté un responsable de la douane locale sous le couvert de l'anonymat, "mais généralement les bandits armés emportent de l'argent ou autre chose après une attaque. Or rien n'a été emporté".Un représentant des travailleurs du poste de péage a déclaré à l'AFP que, "tant que la sécurité ne sera pas renforcée sur place, le travail ne reprendra pas".