Dépêches AFP

Mis en cause dans le meurtre de sa femme, le Premier ministre du Lesotho va démissionner

16 janvier 2020 à 13h52 Par AFP
Le Premier ministre du Lesotho, Thomas Thabane, mis en cause par la police dans l'assassinat de sa première épouse il y a deux ans et demi, a accepté de démissionner prochainement de ses fonctions, a-t-on appris jeudi auprès de son parti. "M. Thabane a fait part de sa décision de quitter ses fonctions au gouvernement mardi et mercredi ainsi qu'aux députés de son parti", a déclaré à l'AFP Montoeli Masoetsa, le porte-parole de la Convention des Basothos (ABC)."La date précise du départ de M. Thabane n'a pas été définie mais ce sera bientôt", a ajouté M. Masoetsa.Depuis plusieurs jours, son parti comme l'opposition exigeaient de M. Thabane, 80 ans, qu'il quitte ses fonctions à cause de son implication dans le meurtre de sa femme.Lipolelo Thabane, 58 ans, avait été tuée par balle en juin 2017, deux jours avant l'investiture de son époux à la tête du gouvernement de ce petit pays d'Afrique australe. Le couple était alors en instance de divorce.Dans une déclaration sous serment récemment transmise à la justice, le chef de la police, Holomo Molibeli, a accusé M. Thabane d'être "impliqué" dans ce meurtre sur la foi d'écoutes téléphoniques qui l'ont localisé sur les lieux du crime.Le Premier ministre avait dans la foulée limogé M. Molibeli, une mesure suspendue le temps de son examen par la justice."Nous n'avons jamais cessé de le presser de se retirer. maintenant qu'il a accepté, c'est à l'ABC en tant que parti majoritaire de lui trouver un successeur", a expliqué à l'AFP le porte-parole de son parti."Nous allons tenir à une date à définir une conférence spéciale (du parti) chargée de nommer le successeur de M. Thabane", a poursuivi Montoeli Masoetsa.Le Lesotho a une longue histoire d'instabilité politique, illustrée par des coups d'Etat militaires en 1986 et 1991.Frappé par le chômage, une épidémie de sida qui touche 23% de sa population de 2 millions d'habitants et un manque criant de services publics, le Lesotho, enclavé au milieu de l'Afrique du Sud, fait partie des pays les plus pauvres de la planète.