Quelque 100.000 Ivoiriens pourraient chercher refuge au Libéria

1er février 2011 à 8h25 par La rédaction

NEW YORK (Nations unies) (AFP)

Le nombre de réfugiés ivoiriens amenés à fuire la Côte d'Ivoire et ses violences post-électorales pourrait tripler pour atteindre 100.000 d'ici fin avril, ont indiqué les Nations unies lundi.

Près de 32.000 Ivoiriens se sont déjà réfugiés au Libéria voisin pour fuir les violences post-électorales en Côte d'Ivoire, selon les chiffres de l'ONU.

"Les agences de l'ONU se sont inquiétées du fait que, si le rythme reste le même qu'actuellement, 50.000 réfugiés pourraient arriver au Libéria à la mi-février et 100.000 d'ici la fin avril", a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) dans un communiqué.

L'OCHA craint que la saison des pluies qui commence en avril n'empêche d'acheminer le matériel nécessaire pour prendre en charge ces populations dans les centres d'aides.

Ce bureau a également fait état d'une "épidémie de choléra" à Abidjan sans donner plus de détails sur le nombre de victimes de la maladie.Jeudi, l'Unicef avait annoncé que sept personnes avait été tuées par le choléra dans la capitale.

Vendredi, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a exhorté depuis Davos, en Suisse, Laurent Gbagbo à "respecter la volonté" du peuple ivoirien qui a choisi son rival Alassane Ouattara lors de la présidentielle de novembre.

Selon le dernier bilan de l'ONU, ces violences ont fait depuis la mi-décembre 271 morts.

Un petit nombre de réfugiés ivoiriens s'est également enfui dans d'autres pays de la région: 623 en Guinée, 173 au Togo et 108 au Mali, selon le HCR.