RDC: six morts dans l'attaque à Beni contre un poste de commandement de l'armée

5 octobre 2018 à 10h47 par AFP

AFRICA RADIO

Quatre militaires et deux civils ont été tués dans l'attaque d'un poste de commandement de l'armée congolaise à Beni dans l'est de la République démocratique du Congo, a-t-on appris vendredi de source militaire et civile.

Cette nouvelle attaque attribuée au groupe armé des Allied democratic force (ADF) a visé jeudi soir ce QG militaire en présence du chef des opérations dans la région le général Marcel Mbangu, ajoute-t-on."Nous étions en pleine réunion", a déclaré à l'AFP une source militaire sous couvert d'anonymat.Trois escortes du général Mbangu et l'escorte d'un autre général sont morts dans ces affrontements, selon cette même source.Le corps de deux civils avec des traces de coups de machette ont été également vus par un photographe de l'AFP présent à Beni.Une vingtaine de personnes ont été tuées dans une attaque attribuée aux ADF à Beni fin septembre. Depuis le 2 octobre 2014, au moins 700 civils ont été sauvagement tués dans la région de Beni dans des massacres attribués aux ADF. Quinze Casques bleus tanzaniens ont été aussi tués en décembre."Les 3/4 de la population de la commune de Ruwenzori (à Beni) ont fui par peur des attaques répétitives des ADF", a déclaré pour sa part Kizito Bin Hangi, président de la société civile de Beni, tout en confirmant le bilan de six morts.Les ADF sont un groupe armé ougandais musulman opposé au président Yoweri Museveni, présent en RDC depuis 1995.