Sénégal: liberté provisoire pour un défenseur des migrants

Par AFP

AFRICA RADIO

La justice sénégalaise a remis mercredi en liberté provisoire un défenseur des migrants, placé en détention il y a deux semaines après s'être interrogé publiquement sur l'usage de l'argent versé par l'Europe pour aider le Sénégal à lutter contre l'immigration clandestine, a indiqué un de ses avocats.

Boubacar Sèye, président-fondateur de Horizons sans frontières (HSF), une ONG active dans la défense des migrants, avait été inculpé et écroué le 19 janvier à Dakar pour "diffusion de fausses nouvelles".Il avait été arrêté quatre jours plus tôt à l'aéroport Blaise Diagne de Diass, près de Dakar, à son retour d'Espagne.Selon l'un de ses avocats, Amadou Diallo, la justice lui reproche des déclarations faites en octobre et novembre sur "l'utilisation des fonds alloués par l'UE pour lutter contre l'immigration clandestine au Sénégal".Il avait réclamé dans plusieurs médias sénégalais une "évaluation" de cette politique, alors que le Sénégal était confronté à la plus importante vague de départs de migrants vers l'Europe depuis plusieurs années.M. Sèye a bénéficié mercredi d'une liberté provisoire, a indiqué un autre de ses conseils, Moussa Sarr."Son état de santé est incompatible avec une détention. Le juge d'instruction a suivi nos arguments. Nous sommes satisfaits de cette décision", a dit l'avocat sur la radio privée RFM.D'abord détenu dans une prison, Boubacar Sèye avait été admis samedi dans un hôpital de la capitale sénégalaise après une détérioration de son état de santé, selon ses avocats et son entourage.