Somalie: au moins 16 morts dans des affrontements à Mogadiscio

6 juillet 2010 à 4h57 par La rédaction

MOGADISCIO (AFP)

Au moins 16 personnes ont été tuées dans de violents affrontements entre factions rivales et forces gouvernementales à Mogadiscio, la capitale somalienne, a indiqué mardi un responsable gouvernemental.

La plupart des victimes sont des combattants qui ont été tués lundi lors de plusieurs incidents alors que les insurgés islamistes resserrent leur emprise sur la capitale, a déclaré à l'AFP ce responsable en charge de la sécurité, Mohamed Abdirahman.

"Des éléments violents ont attaqué les forces gouvernementales dans le nord de Mogadiscio, déclenchant de violents combats.Ils ont été vaincus et plusieurs combattants ont été tués", a-t-il ajouté.

"Deux de nos soldats ont également été tués, ainsi que trois civils pris au piège des échanges de tirs", a-t-il dit.

D'intenses combats opposent les shebab aux forces gouvernementales somaliennes et à l'Amisom, la force de l'Union africaine en Somalie, sur le front nord de Mogadiscio.

Les shebab, qui ont fait allégeance à Al-Qaïda, ont promis de renverser le gouvernement du président Sharif Cheikh Ahmed, un islamiste modéré élu en janvier 2009.

Le gouvernement somalien, soutenu à bout de bras par la communauté internationale, ne contrôle qu'une petite partie de la capitale somalienne et ne doit sa survie qu'à l'appui des troupes de l'Amisom.

La Somalie, en guerre civile quasi-ininterrompue depuis 1991, célébrait jeudi le cinquantenaire de son indépendance.