Tanzanie: relaxe du responsable d'un site de lanceurs d'alerte

1er juin 2018 à 12h26 par AFP

AFRICA RADIO

Le responsable d'un site de lanceurs d'alerte de Tanzanie, inculpé notamment pour avoir refusé de révéler à la police l'identité de contributeurs ayant critiqué les autorités, a été relaxé vendredi.

Maxence Melo, un des fondateurs du blog Jamii Forums, un des plus influents du pays et qui dénonce notamment la corruption et l'évasion fiscale, était accusé de gérer un site internet sans domaine local et d'obstruction à une enquête de police.Le chef d'obstruction, retenu en vertu d'une loi controversée sur la cybercriminalité autorisant la police à exiger certaines informations dans le cadre d'enquêtes judiciaires, avait été retenu car M. Melo avait refusé de donner les noms des contributeurs visés par la police.Mais M. Melo, qui comparaissait libre, a été relaxé avant même la présentation des moyens de preuve de la défense, le tribunal de Kisutu, à Dar es Salaam, estimant vendredi que "les preuves présentées sont sans fondements".Lors de l'inculpation de M. Melo en décembre 2016, Reporters sans frontières (RSF) avait dénoncé une mesure visant à "bâillonner les critiques du gouvernement".