Tchad: relaxe du mari d'une jeune femme poursuivi pour "détournement de mineur"

L'époux de la jeune Tchadienne Hawariya, qui l'accuse de l'avoir séquestrée et torturée plusieurs mois en 2016, a été relaxé lundi par la Cour d'appel de N'Djamena dans un dossier parallèle de corruption, selon un jugement obtenu mardi par l'AFP.

AFRICA RADIO

30 octobre 2018 à 15h56 par AFP