Zimbabwe: la justice annule la nomination du chef de l'opposition

Par AFP

AFRICA RADIO

La justice zimbabwéenne a annulé mercredi la procédure de nomination du chef de l'opposition Nelson Chamisa à la tête du Mouvement pour un changement démocratique (MDC), un jugement qui annule toutes ses décisions internes.

"La juge Edith Mushore a publié aujourd'hui sa décision", a rapporté le quotidien d'Etat The Herald."Cela signifie que toutes les décisions prises sous l'autorité de Nelson Chamisa sont considérées comme nulles et non avenues. Il ne peut pas diriger le parti", a ajouté le journal.Le MDC n'a pas réagi immédiatement à cette décision.La justice a rendu ce verdict sur plainte d'un cadre local du MDC opposé à la décision il y a trois ans du fondateur du parti, feu Morgan Tsvangirai, de promouvoir deux de ses proches, dont Nelson Chamisa, au titre de vice-présidents.M. Tsvangirai est mort l'an dernier d'un cancer. Sa succession à la tête du MDC a été le théâtre de luttes intestines au couteau.Choisi pour lui succéder, Nelson Chamisa, un avocat ambitieux de 41 ans, était le candidat du MDC à l'élection présidentielle de juillet 2018, officiellement remportée par le candidat du parti au pouvoir Emmerson Mnangawa.Arguant de fraudes massives, M. Chamisa refuse depuis de reconnaître la victoire de M. Mnangagwa, qui a succédé à Robert Mugabe à la tête du Zimbabwe fin 2017.