Nigeria: 13 ferrailleurs tués dans l'explosion d'une bombe déterrée

AFRICA RADIO

26 juillet 2022 à 13h21 par AFP

Treize ramasseurs de ferraille ont été tués lundi dans l'explosion d'une bombe enfouie depuis sept ans dans le sol et déterrée par accident dans l'Etat du Borno, dans le nord-est du Nigeria, a-t-on appris mardi auprès de milices locales.

Seize ferrailleurs provenant d'un camp de déplacés à proximité ont trouvé la bombe pendant qu'ils creusaient le sol à la recherche de métal, à la périphérie de la ville de Bama. "La bombe a explosé alors qu'ils la poussaient dans un chariot en direction de la ville, tuant 13 (d'entre eux) et blessant grièvement les trois autres", a déclaré Babakura Kolo, chef local d'une milice anti-jihadiste. Selon M. Kolo, l'engin explosif avait été largué par l'armée en 2015 lorsqu'elle bombardait les positions du groupe jihadiste Boko Haram pour reprendre la ville de Bama. "Elle était en sommeil depuis sept ans et enterrée dans le sable mais ils sont parvenus à la déterrer, sans savoir que c'était une bombe", a affirmé un autre chef local de milice, Bukar Grema. M. Grema a donné le même bilan de 13 personnes décédées. En 2014, Boko Haram avait pris la ville de Bama ainsi que de larges pans du nord-est avant d'être délogé l'année suivante par l'armée nigériane soutenue par les troupes tchadiennes. Le conflit démarré il y a 13 ans dans le nord-est du Nigeria entre les autorités et les jihadistes a coûté la vie à 40.000 personnes et en a poussé deux millions d'autres à fuir leur foyer, selon l'ONU. Les ferrailleurs, qui se déplacent beaucoup à la recherche de métaux de récupération, sont fréquemment accusés par les jihadistes de renseigner les autorités sur les mouvements de leurs combattants dans la région. Le mois dernier, 23 ferrailleurs avaient été tués par des jihadistes présumés du groupe Etat islamique en Afrique de l'Ouest (Iswap). L'Iswap est né d'une scission avec Boko Haram en 2016. Affilié à l'EI, il est devenu le groupe jihadiste dominant dans le nord-est du Nigeria depuis la mort du chef du rival Boko Haram, Abubakar Shekau, en mai 2021 dans un affrontement avec les combattants de l'Iswap. Fin avril, une trentaine de ferrailleurs avaient déjà été tués dans le village de Mudu, dans le même district, par des combattants présumés de l'Iswap.