Nigeria: 18 morts dans des affrontements entre éleveurs et agriculteurs

AFRICA RADIO

20 octobre 2022 à 22h51 par AFP

Dix-huit personnes, dont deux policiers, ont été tuées dans des violences intercommunautaires entre éleveurs nomades et agriculteurs dans l'Etat de Benue, dans le centre du Nigeria, ont annoncé jeudi des responsables.

Les violences ont éclaté tôt mercredi. Des éleveurs ont pris d'assaut le village agricole de Gbeji dans le district d'Ukum, tirant sans discernement, a déclaré Paul Hemba, conseiller à la sécurité du gouverneur de l'Etat de Benue. Les différends entre éleveurs de bétail et agriculteurs concernant les droits fonciers, de pâturage et d'eau sont courants dans les régions du centre et du nord-ouest du Nigeria. "D'après le dernier rapport que j'ai reçu, 18 personnes ont été tuées dans l'attaque, deux policiers et 16 habitants du village", a dit M. Hemba. Plusieurs autres personnes ont été blessées et ont été hospitalisées. Le commissaire de police de l'Etat de Benue, Wale Abbas, a déclaré pour sa part qu'il s'agissait de représailles après le meurtre de cinq éleveurs peuls par les habitants de la région. "La crise a éclaté mardi quand cinq éleveurs peuls ont été attaqués et tués lors de trois incidents distincts et quand leurs vaches ont été volées", a dit le responsable. M. Abbas a donné un nombre de morts inférieur à dix, dont un policier, des habitants et des éleveurs. "Le policier mort a été touché par une balle perdue et est décédé en route vers l'hôpital", a affirmé M. Abbas. Les tensions entre les communautés prennent parfois des dimensions ethniques et religieuses au Nigeria, qui compte des dizaines d'ethnies et se divise entre le sud majoritairement chrétien et le nord majoritairement musulman. Le nord-ouest et le centre du Nigeria sont également durement touchés par la violence de gangs criminels appelés localement "bandits", qui attaquent des villages, tuent et brûlent des maisons après les avoir pillées et se livrent à des enlèvements contre rançon.