Nigeria: libération de 21 élèves kidnappés par des "bandits"

Par AFP

AFRICA RADIO

Vingt-et-un élèves kidnappés vendredi par des hommes armés ont été libérés par la police de l'Etat de Zamfara, dans le nord-ouest du Nigeria, a annoncé samedi soir l'un de ses porte-parole.

"Les agents de police ont réussi à sauver 21 enfants kidnappés" après un échange de tirs avec les criminels, a déclaré dans un communiqué un porte-parole de la police de Zamfara, Mohammed Shehu. Le centre et le nord-ouest du Nigeria sont depuis des années le théâtre de gangs criminels, appelés localement "bandits", qui attaquent les villages, volent le bétail, pillent et tuent les habitants. Vendredi, jour de la Saint-Sylvestre, des "bandits" ont bloqué une autoroute et enlevé un "nombre indéterminé" de voyageurs dont les élèves, a expliqué M. Shehu. Aux alentours de 22H00 GMT, une équipe composée de policiers et de soldats a répondu à "un appel de détresse" lancé par des habitants du village de Kucheri, situé près d'une importante autoroute. Ils alertaient sur le fait que des bandits avaient monté un barrage routier et enlevé les passagers de cinq bus, dont celui qui transportait les élèves. Les élèves, accompagnés de leur professeur, se rendaient à un séminaire islamique informel dans l'Etat voisin de Katsina. Plusieurs autres passagers, dont le professeur et le conducteur de leur bus, ont également été pris en otage par les hommes armés, ajoute le communiqué. M. Shehu a appelé la population locale à ne pas voyager la nuit, période pendant laquelle les barrages routiers et les enlèvements sont les plus fréquents. Ces derniers mois, les bandits enlèvent de plus en plus de voyageurs sur les autoroutes et ciblent davantage les écoles pour obtenir des rançons. Pour échapper aux autorités, les bandits établissent des camps dans la forêt de Rugu, à cheval sur les Etats de Zamfara, Kaduna, Katsina et Niger (nord-ouest). Les opérations militaires, les amnisties proposées par les autorités ainsi que les coupures de réseaux mobiles n'ont pas pu mettre un terme aux violences.