Ouganda: le président Museveni défend ses liens avec la Russie

AFRICA RADIO

26 juillet 2022 à 16h51 par AFP

Le président ougandais Yoweri Museveni a défendu mardi les bonnes relations de son pays avec la Russie, à l'occasion de la visite du chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, en tournée sur le continent africain.

"Comment être contre quelqu'un qui ne nous a jamais fait de mal?", a lancé le président ougandais lors d'une conférence commune avec le ministre russe des Affaires étrangères. "Si la Russie fait des erreurs, nous leur disons. Quand elle ne commet pas d'erreur, nous ne pouvons pas être contre elle", a-t-il ajouté. L'Ouganda figurait parmi 17 pays africains à s'abstenir lors d'un vote en mars sur une résolution de l'ONU condamnant l'invasion russe de l'Ukraine. De nombreux pays sur le continent ont toutefois été sévèrement frappés par les conséquences économiques de la guerre, qui a fait flamber les prix des céréales et du carburant. Sergueï Lavrov a fait valoir que la Russie n'était pas responsable des "crises de l'énergie et des denrées alimentaires". "Il y a une campagne très bruyante autour de cela, mais nos amis africains en comprennent la cause profonde", a-t-il déclaré. "Elles (ces crises) ne sont pas liées à ce qui se passe dans le cadre de l'opération militaire spéciale", a-t-il ajouté, utilisant la terminologie du Kremlin pour désigner le conflit en Ukraine. Cette tournée de M. Lavrov en Afrique, qui l'a précédemment vu se rendre en Egypte et au Congo, intervient après un accord majeur signé vendredi entre la Russie et l'Ukraine, sous l'égide des Nations Unies et de la Turquie, pour permettre notamment l'exportation de 20 à 25 millions de tonnes de céréales bloquées en Ukraine. Mais une frappe russe le lendemain sur le port ukrainien d'Odessa, sur la mer Noire, vital pour le commerce des céréales, a cependant suscité des inquiétudes sur la mise en place de l'accord. Le chef de la diplomatie russe a par ailleurs affirmé que le rôle de l'Afrique "augmentera significativement" à l'avenir dans la politique étrangère de la Russie. Yoweri Museveni a, lui, indiqué que Kampala coopérerait avec Moscou dans plusieurs domaines, comme l'énergie, l'agriculture et les vaccins. "Notre intérêt avec la Russie, c'est que lorsqu'il y a des progrès avec la Russie, nous (l'Afrique) en bénéficions", a-t-il déclaré. M. Lavrov est arrivé en début de soirée en Ethiopie, quatrième et dernière étape de sa tournée africaine, a annoncé le ministère éthiopien des Affaires étrangères dans un communiqué. "Au cours de son séjour en Éthiopie, il s'entretiendra avec de hauts responsables gouvernementaux sur des questions qui renforceront les liens entre les deux pays", détaille le comuniqué.