Rwanda: le héros d'"Hotel Rwanda" absent à l'ouverture de son procès en appel

AFRICA RADIO

17 janvier 2022 à 12h06 par AFP

Paul Rusesabagina, ancien hôtelier dont l'histoire a inspiré le film "Hotel Rwanda" et opposant au régime, n'a pas comparu lundi à l'ouverture de son procès en appel, demandé par le parquet rwandais qui souhaite voir alourdie sa peine de 25 ans de prison pour "terrorisme".

En l'absence de l'ancien directeur de l'hôtel des Mille Collines, le juge François Regis Rukundakuvuga a ajourné le procès et annoncé que le tribunal "statuera" mardi sur la poursuite ou non des audiences sans lui. Paul Rusesabagina a été reconnu coupable en septembre "d'avoir fondé et d'appartenir" au Front de libération nationale (FLN), groupe armé accusé d'avoir mené des attaques meurtrières au Rwanda en 2018 et 2019. Il a été condamné en septembre à 25 ans de prison. Le parquet, qui avait requis la prison à perpétuité, a fait appel de l'ensemble des peines prononcées contre les 21 prévenus. Lundi matin, les 20 co-accusés de M. Rusesabagina ont comparu devant une cour d'appel de Kigali, vêtus des uniformes de prisonnier de couleur rose. Un de leurs avocats, Jean Rugeyo, a fait valoir que la procédure n'avait pas été respectée et que l'audience devait être ajournée pour tous les accusés. "Nous demandons que l'audience d'appel d'aujourd'hui soit suspendue jusqu'à ce que Paul Rusesabagina soit officiellement notifié, conformément à la loi", a-t-il déclaré. Le procureur Bonaventure Ruberwa a affirmé que M. Rusesabagina, détenu depuis son arrestation en août 2020, "a été notifié et convoqué par le tribunal". "Il a intentionnellement refusé de signer la lettre et a également refusé d'assister à l'audience. Cela ne devrait pas retarder l'audience", a-t-il affirmé. La famille de Rusesabagina avait annoncé vendredi qu'il ne comparaîtrait pas et "ne participera pas à la mise en scène de l'appel d'un prisonnier politique". Cet appel "continue de montrer qu'il ne s'agit pas d'un processus légal, mais plutôt d'un processus politique", a-t-elle déclaré dans un communiqué vendredi. Paul Rusesabagina et ses avocats avaient déjà boycotté la majorité des audiences en première instance, dénonçant un procès "politique" ainsi que des mauvais traitements en détention. Paul Rusesabagina, 67 ans, a été rendu célèbre par le film "Hotel Rwanda" sorti en 2004, qui raconte comment ce Hutu modéré a sauvé plus d'un millier de personnes durant le génocide de 1994 qui a fait 800.000 morts, principalement des Tutsi. Il a ensuite utilisé sa renommée pour s'opposer à Paul Kagame, qu'il accuse d'autoritarisme et d'alimenter un sentiment anti-Hutu. Il vivait depuis 1996 en exil aux Etats-Unis et en Belgique, avant d'être arrêté à Kigali en 2020 dans des circonstances troubles, à la descente d'un avion qu'il pensait à destination du Burundi.