Somalie: le porte-parole du gouvernement blessé lors d'une attaque des shebab

AFRICA RADIO

16 janvier 2022 à 11h21 par AFP

Le porte-parole du gouvernement Mohamed Ibrahim Moalimuu a été blessé dimanche dans une attaque-suicide des shebab contre sa voiture à Mogadiscio, en Somalie, ont affirmé les services du Premier ministre et la police de ce pays instable, où les élections maintes fois retardées doivent reprendre dimanche.

"Le porte-parole du gouvernement fédéral somalien a été blessé dans une attaque terroriste, ses blessures ne sont pas graves et nous lui souhaitons un prompt rétablissement", a déclaré le bureau du Premier ministre dans un bref communiqué. Selon plusieurs sources, l'assaillant a tenté de s'accrocher à sa voiture avant de faire exploser sa bombe, détruisant partiellement le véhicule. "Un kamikaze a sauté sur le véhicule transportant le porte-parole du gouvernement Mohamed Ibrahim. Il a eu de la chance de survivre et d'avoir des blessures légères", a affirmé Mohamed Farah, un officier de police présent sur le lieu de l'attaque. "Deux autres personnes ont été blessées par l'explosion", a-t-il ajouté. Des témoins ont confirmé que l'assaillant s'était appuyé sur la voiture avant qu'une forte explosion ne retentisse. L'attaque a été revendiquée par les shebab dans un communiqué. Porte-parole du gouvernement et conseiller du Premier ministre depuis plus d'un an, M. Moalimuu est un ancien journaliste de la BBC et ancien secrétaire général de l'Union nationale des journalistes somaliens (UNSOJ). Il a échappé à plusieurs attaques contre des hôtels où il résidait, dont une en 2019 qui avait touché un grand hôtel et avait été suivie d'un siège de près de 22 heures. L'attaque de dimanche a eu lieu alors que la Somalie doit reprendre son processus électoral, maintes fois retardé et enlisé depuis des mois, sur fond de tensions entre le président Mohamed Abdullahi Mohamed, plus connu sous le surnom de Farmajo, et le Premier ministre, Mohamed Hussein Roble. Lundi, Mogadiscio a été le théâtre d'un attentat-suicide à la voiture piégée revendiqué par les shebab et qui a fait plus de quatre morts.