Soudan: 134 morts depuis le début de la saison des pluies

AFRICA RADIO

15 septembre 2022 à 15h06 par AFP

Cent trente-quatre personnes sont mortes dans des inondations au Soudan depuis le début de la saison des pluies en mai et des dizaines de milliers de maisons ont été détruites, a annoncé jeudi la police.

De fortes pluies tombent habituellement au Soudan entre mai et octobre, causant de graves inondations qui endommagent les habitations, les infrastructures et les récoltes. Un dernier bilan communiqué début septembre avait fait état d'au moins 112 morts. Khartoum a déclaré l'état d'urgence en août en raison de fortes inondations dans six Etats du Soudan, alors que le pays est plongé dans une grave crise économique. Selon des chiffres du Conseil national pour la défense civile (NCDC), 134 personnes ont péri et 120 ont été blessées dans ces inondations qui ont détruit ou endommagé plus de 128.000 maisons. Le nombre le plus élevé de décès a été enregistré dans l'Etat du Kordofan-Nord (centre), tandis que le plus grand nombre d'effondrements de maisons a été constaté dans l'Etat du Nil Blanc (sud), selon cette source. Effondrement d'habitations, noyades et cas d'électrocution constituent les principales cause de décès. Selon l'ONU, un Soudanais sur trois a besoin d'aide humanitaire, l'inflation avoisine chaque mois les 200%, la monnaie est en chute libre et, depuis le putsch mené le 25 octobre 2021 par le chef de l'armée Abdel Fattah al-Burhane, le prix du pain a été multiplié par dix. Citant des chiffres du gouvernement, l'ONU a indiqué récemment que les inondations avaient affecté 286.400 personnes à travers le Soudan. Les Etats du Nil, du Kordofan-Nord, du Kordofan-Sud, de Kassala et de Gedaref ainsi que la région du Darfour sont parmi les plus touchés, selon l'Unicef. L'ONU a en outre prévenu que les inondations pourraient affecter quelque 460.000 personnes cette année, bien plus que la moyenne annuelle de 388.600 enregistrée entre 2017 et 2021.