Soudan: 9 membres du Conseil de sécurité de l'ONU appellent à "la plus grande retenue"

AFRICA RADIO

17 janvier 2022 à 17h21 par AFP

Neuf membres sur les quinze du Conseil de sécurité de l'ONU ont appelé lundi dans une déclaration commune "toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue" au Soudan, théâtre de violences meurtrières lors de manifestations contre le pouvoir militaire.

"Nous exprimons notre grave préoccupation concernant le coup d'Etat militaire au Soudan le 25 octobre 2021", affirme leur texte lu par l'ambassadeur du Mexique à l'ONU, Juan Ramon de la Fuente, au nom de son pays, de l'Albanie, du Brésil, de la France, du Gabon, du Ghana, de l'Irlande, de la Norvège et du Royaume-Uni. La déclaration, rendue publique après une réunion régulière du Conseil de sécurité avec le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, appelle aussi les parties "à s'abstenir de recourir à la violence" et souligne "l'importance du plein respect des droits humains, y compris les droits de réunion pacifique et la liberté d'expression". "Nous sommes également préoccupés par l'impact de l'instabilité politique sur la situation sécuritaire au Darfour et appelons le Soudan à offrir son soutien et sa coopération sans réserve au Bureau du procureur" de la CPI à ce sujet, a ajouté l'ambassadeur mexicain. Quatre nouveaux manifestants ont été tués lundi dans la répression des défilés hostiles au pouvoir militaire au Soudan, portant à sept le nombre de morts de la journée selon des médecins. Depuis le coup d'Etat par le chef de l'armée, le général Abdel Fattah al-Burhane, au moins 71 manifestants ont été tués. En outre, la police a indiqué qu'un de ses généraux avait été poignardé à mort jeudi.