Un sénateur nigérian jugé en janvier à Londres pour une affaire de trafic d'organe

AFRICA RADIO

7 novembre 2022 à 15h51 par AFP

Le sénateur nigérian Ike Ekweremadu sera jugé en janvier au Royaume-Uni pour avoir tenté de faire prélever le rein d'un jeune homme pour sa fille, a indiqué lundi la justice britannique.

Dans l'attente de son procès, Ike Ekweremadu, 60 ans, sénateur du Parti démocratique populaire (PDP, opposition) et ancien chef adjoint du Sénat, reste en détention. Il est accusé avec son épouse Beatrice Nwanneka Ekweremadu, 56 ans, d'avoir emmené au Royaume-Uni du Nigeria un homme de 21 ans pour lui retirer son rein afin qu'il soit greffer à leur fille Sonia, 25 ans. L'homme aurait refusé de consentir à la procédure après avoir subi des examens médicaux dans un hôpital du nord-ouest de Londres et aurait prévenu la police. La famille Ekweremadu avait été arrêtée à l'aéroport d'Heathrow à Londres en juin. Un autre homme, Obinna Obeta, un médecin de 50 ans du sud de Londres, avait lui aussi été inculpé et est depuis en détention. Beatrice et Sonia Ekweremadu ont été libérées sous caution. Le quatre suspects sont formellement accusés de complot pour avoir organiser le voyage d'une personne tiers en vue de son exploitation, pour des faits remontant entre le 1er août 2021 et le 5 mai 2022. Le procès, qui devait initialement débuter en mai prochain, a été avancé au 31 janvier 2023 par le juge Mark Lucraft après une audience préliminaire lundi à la cour de l'Old Bailey dans la capitale britannique. Une autre audience en amont du procès est prévue le 16 décembre.

Voir aussi