Accord au Soudan: le chef de l'ONU appelle à la "prochaine étape" vers la transition

AFRICA RADIO

5 décembre 2022 à 19h06 par AFP

Le secrétaire général de l'ONU a salué lundi la signature d'un premier accord entre des dirigeants militaires et civils au Soudan, espérant que cela pourrait "ouvrir la voie" à une transition civile pour le pays, a indiqué son porte-parole.

Antonio Guterres "salue la signature d'un accord cadre entre les forces politiques civiles et l'armée au Soudan", a déclaré Stéphane Dujarric dans un communiqué. "Il espère que cela pourra ouvrir la voie au retour à une transition menée par les civils dans le pays", a-t-il ajouté. "Il appelle toutes les parties soudanaises à travailler sans délai sur la prochaine étape du processus de transition pour répondre aux problèmes qui demeurent, dans le but de parvenir à un accord durable et politiquement inclusif", a-t-il souligné, répétant le soutien de l'ONU aux "aspirations du peuple soudanais pour la démocratie, la paix et le développement durable". Des dirigeants militaires et civils au Soudan ont signé lundi un premier accord visant à mettre fin à la profonde crise politique dans le pays depuis le putsch il y a un peu plus d'un an, alors que des manifestants ont crié à la "trahison". L'accord, salué par Washington et ses alliés, intervient après de multiples tentatives pour sortir de l'impasse depuis que le chef de l'armée, Abdel Fattah al-Burhane, a pris le pouvoir et évincé les dirigeants civils. Le coup d'Etat du général Burhane le 25 octobre 2021 a fait dérailler une transition difficile vers un régime civil installé après l'éviction en 2019 de l'ancien président Omar el-Béchir, qui a dirigé pendant près de trois décennies ce pays pauvre d'Afrique du Nord-Est.