Afrique du Sud : effondrement meurtrier d'un barrage minier, bilan humain encore incertain

AFRICA RADIO

11 septembre 2022 à 16h36 par AFP

Au moins une personne a été tuée et plusieurs blessées après l'effondrement d'un barrage minier qui a provoqué des inondations et emporté des maisons dans le centre de l'Afrique du Sud, ont indiqué des responsables dimanche.

Des images télévisées montrent une rivière de boue et d'eau s'écoulant d'une mine de diamants désaffectée vers une zone résidentielle voisine. Elle a recouvert des routes et emporté des maisons à Jagersfontein, à environ 100 km au sud-ouest de Bloemfontein, la capitale de la province d'Etat-Libre. "Un barrage minier s'est effondré et a emporté des maisons et des voitures", a déclaré Palesa Chubisi, porte-parole du Premier ministre de l'Etat-Libre, Sisi Ntombela, dans un communiqué. Les autorités de la province ont d'abord déclaré que trois corps avaient été retrouvés, puis ont revu ce chiffre à la baisse en évoquant une personne tuée. Le ministre sud-africain des Ressources minérales et énergétiques, Gwede Mantashe, a lui déclaré qu'il pourrait y avoir jusqu'à cinq morts, que quatre personnes étaient portées disparues et que quatre autres étaient dans un état critique. "Neuf maisons ont été emportées et 20 autres ont été détruites. C'est une catastrophe", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse en ligne. Plus tôt, M. Chubisi avait indiqué que quarante personnes, dont une femme enceinte, avaient été évacuées vers des hôpitaux locaux, quatre souffrant de fractures des membres et les autres de contusions et d'hypothermie. Les opérations de recherche et de sauvetage se poursuivaient dimanche, selon les autorités, avec des évacuations vers des fermes voisines. "Les rapports reçus jusqu'à présent indiquent que l'écoulement de l'eau a cessé" et qu'il n'y a plus de "menace immédiate", a précisé dans un communiqué la ministre chargée de la Gestion des catastrophes, Nkosazana Dlamini-Zuma. Une organisation d'aide humanitaire dont du personnel se trouvait sur les lieux a assuré que des "milliers de litres de boue" se sont déversés du barrage. "Des maisons, des biens personnels et de nombreux moutons ont été emportés par les eaux. Il n'y a plus d'électricité et plus une goutte d'eau potable. Certaines routes ont été coupées", a écrit sur Facebook l'ONG sud-africaine Gift of the Givers. Selon la compagnie nationale d'électricité Eskom, Jagersfontein est sans électricité car une de ses stations électriques secondaires a été "engloutie par la boue". "En raison de la situation actuelle dans la région de Jagersfontein et de l'inaccessibilité à cette station, il est impossible d'estimer quand l'approvisionnement sera rétabli", a ajouté Eskom. Autrefois propriété du géant de l'extraction de diamants De Beers, la mine avait été acquise en 2010 par le consortium Superkolong, selon le gouvernement, qui l'a décrite comme étant désormais "abandonnée". Une équipe de gestion des catastrophes s'est rendue sur place pour déterminer l'étendue des dégâts. La cause de l'effondrement du barrage n'est pas encore connue. ub/gw/cl/def/thm [object Object]