Algérie: une télévision fermée pour des scènes jugées "immorales"

AFRICA RADIO

15 novembre 2022 à 20h51 par AFP

Le gendarme de l'audiovisuel en Algérie a annoncé mardi avoir décidé de fermer "immédiatement et définitivement" une télévision privée après la diffusion d'un programme comportant des scènes jugées "immorales".

L'Autorité de régulation de l'audiovisuel (Arav) a précisé avoir "constaté des violations de l'éthique professionnelle par la chaîne +Al Adjwaa TV+", dans un communiqué diffusé par l'agence officielle APS. Ces "violations" sont "liées principalement au non respect des spécificités de la société algérienne, ainsi qu'aux atteintes aux moeurs publiques, à travers la diffusion de contenu à caractère immoral et de scènes contraires aux valeurs sociétales", a ajouté le gendarme de l'audiovisuel. Selon les médias locaux, El Adjwaa TV a diffusé dimanche soir un film américain contenant des scènes jugées "immorales". Ces séquences, montrant un homme et une femme presque entièrement dévêtus en plein ébats amoureux, ont été largement commentées sur les réseaux sociaux. La chaîne généraliste privée, qui émettait depuis Londres, a reconnu sur sa page Facebook, avoir commis "une faute flagrante" et présenté ses excuses à ses téléspectateurs et à tous les Algériens auxquels elle a fait ses "adieux". En juin 2021, l'Arav avait suspendu temporairement la chaîne privée El Hayet TV à la suite d'une vive polémique historique sur l'émir Abdelkader, héros de la résistance contre la France coloniale. En 2012, une loi a mis fin à 50 ans de monopole de l'Etat sur l'audiovisuel. Plus de 50 chaînes de télévision privées ont vu le jour depuis mais seules six d'entre elles, de droit étranger, ont reçu un agrément provisoire pour l'ouverture de studios en Algérie.