Centrafrique: trois Casques bleus blessés dans l'explosion d'une mine

Par AFP

AFRICA RADIO

Trois Casques bleus tanzaniens ont été blessés, dont l'un grièvement, jeudi lorsque leur véhicule a sauté sur un engin explosif dans l'ouest de la Centrafrique, en proie à des combats entre des rebelles et l'armée, a indiqué dans un communiqué la Mission des Nations unies en Centrafrique (Minusca).

Depuis plusieurs mois, les groupes armés qui sévissent en Centrafrique, repoussés des grandes agglomérations, ont recours à des techniques de guérilla et posent des engins explosifs le long des axes routiers pour retarder l'avancée des forces progouvernementales. "Le militaire gravement atteint a été transporté à Bouar pour y être soigné avant son évacuation sur Bangui", précise la mission onusienne. "L'incident est survenu aux environs de 11h00 alors que leur convoi venait de quitter la ville de Berbérati", situé à quelque 500km de la capitale Bangui, "à destination des postes militaires temporaires de la Force (...) situées à une centaine de kilomètres", ajoute la Minusca. "C'est la troisième fois que des Casques bleus de la Minusca sont victimes des engins explosif en Centrafrique", poursuit-elle. Les mines ont été jusqu'alors très peu utilisées dans la zone touchée jeudi. Elles sont principalement disséminées dans le nord-ouest du pays par les rebelles du groupe 3R (Retour, Réclamation, Réhabilitation) - un des plus puissants groupes armés - qui en a enterré sur de nombreux axes stratégiques. Depuis août, huit personnes, dont deux femmes et un enfant de cinq ans, ont été tuées à cause des mines dans cette région, selon la Minusca.