Côte d'Ivoire: Après Claire Bahi, Billy Billy désormais serviteur de Dieu

Côte d'Ivoire: Après Claire Bahi, Billy Billy désormais serviteur de Dieu
Côte d'Ivoire: Après Claire Bahi, Billy Billy désormais serviteur de Dieu
Crédit: Côte d'Ivoire: Après Claire Bahi, Billy Billy désormais serviteur de Dieu

22 décembre 2022 à 7h45 par Karidja Konaté Abidjan

Billy Billy est désormais serviteur de Dieu. C’est sur sa page Facebook que le rappeur ivoirien a officiellement donné l’information de sa conversion à Christ.

En annonçant sa conversion à Christ et sa consécration en tant que Diacre, Yao Billy Serge connu sous son nom artistique de Billy Billy ferme un chapitre de sa vie. Il a en effet réjoint le rang de diacre le dimanche 18 décembre 2022 dans le département des Yvelines près de Paris en France. C’est donc officiel, le rappeur à polémique, auteur des titres, « la lettre au président », ou encore « wassakara » est désormais Serviteur de Dieu.

La nouvelle a été rendue publique via son un message posté sur son profil Facebook. « Billy Billy l’artiste ! Diacre ! Serge Okou serviteur de Dieu ! Mon art est sanctifié... », a-t-il publié. Très vite, les internautes ont salué la décision de ce dernier et lui ont souhaité une bonne continuité en Christ.

Il n’est pas le premier à emprunter ce chemin. Avant lui, d’autres artistes ivoiriens avaient aussi changé d’orientation, en abandonnant la « musique mondaine » pour se consacrer à des fonctions eucharistiques. Claire Bahi et Venom sont de récents exemples.

Artiste-rappeur, Billy Billy fait son entrée dans la musique en 2002 après avoir été vainqueur du concours musical Nescafé african revelation. Il sort son premier opus avec la formation Nasty Mafia composée de deux autres de ses amis, un album enregistré sous le nom de ''Nescafe african révélations'' qui ne connaîtra pas un grand succès. Après cet échec, Billy Billy rejoint l'écurie de Coast to Coast appartenant à feu Jean-Marc Guirandou. Il met sur le marché l'album "Nouvelles du pays".

Le succès est au rendez-vous. La chanson "Allons à Wassakara" devient un véritable hymne national en Côte d'Ivoire. C’est la fin d’une carrière passée à dépeindre et ironiser ce qui ne va pas.