En Algérie, c'est la fin du journal Liberté

Liberté

15 avril 2022 à 11h04 par Nadir Djennad /Africa Radio Paris

" Le journal Liberté aurait pu être sauvé. S'il ne l'a pas été, c'est parce qu'on n'a pas voulu qu'il soit sauvé" a déclaré sur Africa radio l'écrivain algérien Yasmina Khadra. 

Le quotidien francophone, créé il y a 30 ans, a publié jeudi  son dernier numéro. Le propriétaire du quotidien, l'homme d'affaires Issad Rebrab, a affirmé hier que la situation économique du journal était très difficile, et a précisé que sa fermeture  était "le souhait" de ses successeurs à la tête de son entreprise.  La fermeture du journal a créé une émotion en Algérie, de nombreux intellectuels avaient appelé à le sauver. L'écrivain algérien YASMINA KHADRA avait même lancé un appel au propriétaire. Il répond aux questions de Nadir Djennad.

ITW Yasmina Khadra