L'élève de primaire la plus âgée au monde meurt au Kenya à 99 ans

AFRICA RADIO

18 novembre 2022 à 10h51 par AFP

L'élève de primaire la plus âgée au monde, la Kényane Priscilla Sitieni, qui avait décidé à 94 ans d'acquérir une éducation, une démarche saluée par l'Unesco, est décédée à l'âge de 99 ans, a annoncé un média local.

Son petit-fils, Sammy Chepsiror, a déclaré jeudi au journal The Standard que Gogo Priscilla, son surnom affectueux, est décédée chez elle mercredi après avoir développé une complication thoracique. "Gogo a été en bonne santé et a suivi ses cours jusqu'à trois jours avant sa mort, lorsqu'elle a développé des douleurs à la poitrine, qui l'ont forcée à quitter l'école", a-t-il déclaré au journal jeudi. "Elle nous a rendus très fiers", a-t-il poursuivi. Priscilla Sitieni avait 94 ans lorsqu'elle avait réussi à convaincre un directeur d'école de son village de la vallée du Rift de l'accepter dans son établissement, selon l'Unesco, qui a loué "son rôle de modèle pour sa communauté et au-delà". Dans une interview avec l'agence des Nations unies l'année dernière, Priscilla Sitieni avait déclaré que son objectif était de motiver les jeunes mères kényanes à retourner à l'école après avoir eu des enfants, au lieu d'abandonner leurs études. "Je voulais montrer un exemple non seulement (aux Kényanes), mais à d'autres filles du monde entier qui ne sont pas scolarisées", avait-t-elle déclaré, avant de poursuivre: "Sans éducation, il n'y a pas de différence entre vous et un poulet". Son parcours a fait l'objet d'un documentaire français intitulé "Gogo", qui l'a amenée à prendre un avion pour la première fois l'année dernière pour se rendre en France et rencontrer la Première dame Brigitte Macron. Le co-scénariste du film, Patrick Pessis, lui a rendu hommage jeudi en tweetant: "Au Kenya, choquée que ses petites-filles n'aillent pas à l'école, elle s'y inscrit. Pour l'exemple. Son message sur l'éducation des filles demeure".