L'Ethiopie expulse quatre diplomates irlandais, selon Dublin

Par AFP

AFRICA RADIO

L'Ethiopie a demandé à quatre des six diplomates irlandais travaillant à Addis Abeba de quitter le pays dans la semaine, après l'appel de Dublin à la fin des hostilités, a indiqué mercredi le gouvernement irlandais.

"Plus tôt cette semaine, le gouvernement éthiopien a informé l'ambassade d'Irlande à Addis Abeba que quatre des six diplomates irlandais y travaillant devaient quitter le pays dans la semaine", a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué. L'ambassadeur et un autre diplomate ont été autorisés à rester. Le chef de la diplomatie Simon Coveney a dit regretter "profondément" cette décision, justifiée selon Dublin par ses "prises de positions" sur le conflit opposant depuis plus d'un an forces gouvernementales et rebelles au Tigré, dans le nord du pays. Le 5 novembre, l'Irlande s'était jointe à l'appel du Conseil de sécurité des Nations unies, où elle siège comme membre non permanent, à un cessez-le-feu face à l'escalade du conflit et à un dialogue entre les parties. Sa position est aussi en adéquation avec celle de l'Union européenne, a souligné Dublin. "L'Irlande soutient totalement le rôle de l'Union africaine dans le recherche d'une solution pacifique au conflit, notamment via le travail de son émissaire, l'ancien président nigérian Olusegun Obasanjo", a souligné Simon Coveney, disant respecter "la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'Ethiopie". Le ministre a appelé les citoyens irlandais à quitter le pays, précisant toutefois que l'ambassade resterait ouverte, avec pour priorité la fourniture de services consulaires. De son côté, l'ONU va évacuer d'ici à jeudi les familles de ses employés internationaux en Ethiopie tandis que la France a appelé ses ressortissants à quitter "sans délai" ce pays, où des combats se rapprochent de la capitale.