Le festival de Carthage prime un film tanzanien

AFRICA RADIO

5 novembre 2022 à 22h51 par AFP

Un film tanzanien, "Les révoltés", du réalisateur Amil Shivji, a remporté le Tanit d'or, récompense suprême des Journées cinématographiques de Carthage (JCC) dont la 33e édition s'est achevée samedi soir à Tunis.

"Les Révoltés" parle d'amour et de politique pendant les dernières années de la colonisation britannique à Zanzibar. Deux autres long-métrages on été également primés à la fin de ce festival consacré aux réalisateurs arabes et africains. "Sous les figues" de la Tunisienne Erige Sehiri, qui traite des relations amoureuses en période de cueillette dans un village tunisien, a reçu le Tanit d'argent. Ce film avait été présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. Le Tanit de bronze a été décerné au film égyptien "Sharaf", du réalisateur Samir Nasr. Ce long-métrage inspiré du roman du même titre de Sonallah Ibrahim dresse un tableau sombre de la société égyptienne à travers le cadre étroit d'une prison. Au total, 170 films d'une quarantaine de pays ont été proposés durant les JCC, doyen des festivals africains, créé en 1966 et annuel depuis 2014. L'Arabie saoudite, invitée d'honneur, en présentait quatre. Le festival a mis aussi l'accent sur le cinéma palestinien à travers une dizaine de films produits depuis 1969 qui "immortalisent les luttes du peuple palestinien et son combat pour récupérer sa patrie", selon les organisateurs.