Les Etats-Unis sanctionnent un réseau de trafic d'armes en Somalie

AFRICA RADIO

1er novembre 2022 à 17h06 par AFP

Les Etats-Unis ont imposé des sanctions mardi visant un réseau de trafic d'armes alimentant les shebab en Somalie, deux jours après un attentat revendiqué par ces islamistes radicaux qui a fait 116 morts dans la capitale Mogadiscio, le plus meurtrier depuis cinq ans.

Le Trésor américain a placé sur sa liste noire huit personnes et une entreprise impliquée dans ce trafic d'armes via l'Iran, le Yémen et la Corne de l'Afrique, entretenant la violence dans la région, selon un communiqué. "Ces personnes et l'entité désignées aujourd'hui sont des éléments cruciaux d'un réseau de trafic d'armes qui est étroitement intégré au groupe Etat islamique-Somalie", a précisé encore le communiqué du Trésor. Ces réseaux opèrent "principalement entre le Yémen et la Somalie et ont des liens étroits avec le groupe jihadiste al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) et les shebab". Le Trésor a désigné en particulier Abdirahman Mohamed Omar, qui opère dans la région du Puntland dans le nord-est de la Somalie, l'accusant d'avoir fourni aux islamistes radicaux pour près de 2 millions de dollars en armes ces quatre dernières années. La Somalie, pays de la Corne de l'Afrique, est plongée dans le chaos depuis la chute du régime de Siad Barre en 1991. Le mouvement jihadiste des shebab, lié à Al-Qaïda, combat depuis 2007 le gouvernement fédéral soutenu par la communauté internationale. Les sanctions américaines ont pour effet de geler d'éventuels avoirs de ces personnes sous juridiction américaine et d'interdire tout commerce d'entreprises américaines ou individus avec ces personnes.

Voir aussi