Manifestations pour et contre l'excision à Freetown pour la journée des femmes

AFRICA RADIO

8 mars 2022 à 19h06 par AFP

Quelques dizaines de femmes et quelques hommes vêtus de blanc ont manifesté mardi à Freetown pour réclamer l'interdiction de l'excision ou au contraire la défendre, dans un pays où cette pratique est très répandue.

"Nous célébrons la journée internationale des femmes avec une marche pacifique pour mettre fin à l'excision en Sierra Leone", a déclaré l'organisatrice de la manifestation contre les excisions, Mildred Davies. Parallèlement, une manifestation distincte s'est tenue dans les rues de Freetown pour défendre l'excision sous le slogan: "le Bondo (société secrète pratiquant des rituels traditionels dont l'excision, ndlr) est notre culture et l'excision est inoffensive pour les femmes". "Nous les femmes, nous manifestons pour soutenir l'excision au Sierra Leone, car cela fait partie de notre culture et de nos traditions", a dit à l'AFP Mabinty Kamara, une femme qui pratique les excisions. Le gouvernement de la Sierra Leone a interdit l'excision en 2020 pour limiter les pratiques controversées des sociétés secrètes dans le cadre de la lutte contre la pandémie de coronavirus dans le pays. Mais aucune législation n'interdit formellement la pratique dans le pays. La Sierra Leone est un des pays où l'excision se pratique le plus. Selon le Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP), en 2019, 83% des femmes âgées de 15 à 49 ans ont subi une excision.