Première poignée de main entre les présidents Erdogan et al-Sissi au Qatar

AFRICA RADIO

20 novembre 2022 à 17h21 par AFP

Les présidents turc Recep Tayyip Erdogan et égyptien Abdel Fattah al-Sissi ont échangé dimanche leur première poignée de main en marge de l'ouverture de la Coupe du monde de football, au Qatar, selon la présidence turque.

Un responsable de la présidence turque a confirmé dimanche soir à l'AFP ce "premier contact bilatéral" entre les deux dirigeants, lors de la cérémonie d'ouverture du championnat. Un cliché, posté sur le site officiel de la présidence, montre les deux dirigeants, en froid depuis l'arrivée au pouvoir de M. Sissi, échangeant une poignée de main en souriant. La photo figure parmi d'autres montrant les échanges souriants entre M. Erdogan et les chefs d'Etat et de gouvernement présents pour assister aux festivités au Qatar. Le Caire et Ankara sont en froid depuis l'arrivée au pouvoir de M. Sissi en 2013, après le renversement du président Mohamed Morsi. M. Erdogan avait ensuite affirmé que M. Morsi, qui s'était effondré soudainement en plein procès au Caire en juin 2019, "avait été tué". "Jamais je ne m'entretiendrai avec quelqu'un comme lui", avait-il également asséné quelques mois auparavant, après l'exécution de neuf condamnés à mort en Egypte. Cependant, lors d'un échange avec la presse turque la semaine dernière, de retour du sommet du G20 en Indonésie, M. Erdogan avait laissé entendre qu'il était prêt à revoir ses relations avec la Syrie et avec l'Egypte. "Nous pouvons reconsidérer les relations avec des pays avec lesquels nous avons eu des difficultés. Nous pouvons même repartir de zéro, surtout après les élections de juin" avait-il indiqué en réponse à une question, selon l'agence officielle Anadolu. Le chef de l'Etat a annoncé qu'il serait candidat à sa propre succession lors du scrutin présidentiel prévu en juin 2023. Au Caire, la présidence égyptienne s'est abstenue de tout commentaire.

Voir aussi