RDC: l'Occident conspué à une manifestation contre la rébellion du M23

AFRICA RADIO

2 novembre 2022 à 13h51 par AFP

Des drapeaux français et de l'Union européenne ont été vandalisés et des slogans hostiles au Rwanda, à l'Ouganda mais aussi à l'Occident scandés mercredi à Bukavu, dans l'est de la RD Congo, par des manifestants mobilisés contre la rébellion du M23, a constaté le correspondant de l'AFP.

Les rebelles ont gagné du terrain depuis une dizaine de jours dans le Nord-Kivu, s'approchant à quelques dizaines de km de Goma, chef-lieu de la province, où des milliers de manifestants ont défilé lundi contre le Rwanda, accusé par Kinshasa de soutenir le M23. Mercredi, c'est dans la province voisine du Sud-Kivu, à Bukavu, qu'un appel à une "marche de protestation populaire contre cette agression" avait été lancé, amenant des centaines de personnes à descendre dans la rue. "Que les Rwandais rentrent chez eux!", "Libérez Kiwanja, libérez Bunagana!", scandaient notamment les marcheurs, en référence à des localités congolaises sous contrôle rebelle. Sur un calicot on pouvait lire: "Nous mettons en garde les USA, la Grande-Bretagne, la France et les autres Etats pour leur soutien aux régimes sanguinaires de Kagame et Museveni" (les présidents rwandais Paul Kagame et ougandais Yoweri Museveni). L'Ouganda combat dans la partie nord de la province du Nord-Kivu ainsi qu'en Ituri aux côtés de l'armée congolaise contre le groupe armé ADF (Forces démocratiques alliées), mais la méfiance persiste vis-à-vis de cet autre voisin de la RDC, soupçonné par certains Congolais de sympathie avec le M23. Après le dépôt d'un mémorandum au gouvernorat par les organisateurs de la marche, des manifestants en colère, qui voulaient se rendre à la frontière rwandaise, ont arraché au passage les drapeaux de l'Union européenne et de la France qui flottaient devant l'Institut français, a constaté le correspondant de l'AFP. Les manifestants ont ensuite été dispersés par les forces de l'ordre à coups de gaz lacrymogène. Un groupe est parti avec le drapeau français, un autre avec le drapeau européen qui, selon un témoin, a finalement été brûlé. Le M23 ("Mouvement du 23 mars") est une ancienne rébellion tutsi qui a repris les armes fin 2021, en reprochant à Kinshasa de ne pas avoir respecté des accords sur la réinsertion de ses combattants. Après des mois de tension entre Kinshasa et Kigali (qui dément soutenir le M23), la RDC a expulsé l'ambassadeur du Rwanda, qui a quitté la RDC lundi.