Royaume-Uni: arrestation d'un homme soupçonné de crimes de guerre au Liberia

AFRICA RADIO

7 septembre 2022 à 17h21 par AFP

Un homme soupçonné de crimes de guerre au Liberia a été arrêté mercredi dans le nord de l'Angleterre, a annoncé la police britannique dans un communiqué.

La guerre civile au Liberia, l'un des plus atroces conflits du continent africain, a fait quelque 250.000 morts entre 1989 et 2003. Elle a été marquée par des massacres commis par des combattants souvent drogués, des mutilations, actes de cannibalisme et le recrutement forcé d'enfants soldats. L'homme, âgé d'une quarantaine d'années, a été arrêté à Newcastle et placé en détention, a précisé la Metropolitan Police, qui a également mené des investigations dans une propriété de la région. Cet homme est soupçonné d'infractions à la section 51 de la loi de 2001 de la Cour pénale internationale, qui couvre les génocides, les crimes contre l'humanité et les crimes de guerre. Cette arrestation a eu lieu après des renseignements obtenus par la police en janvier 2021. Plusieurs arrestations ont déjà eu lieu au Royaume-Uni, dans d'autres pays européens ainsi qu'aux Etats-Unis en lien avec ces guerres civiles. En décembre 2019, la justice britannique a décidé d'abandonner les poursuites contre l'ex-femme de l'ancien président libérien Charles Taylor, qui était accusée de torture durant la guerre civile au Liberia dans les années 1990, ce qu'elle niait. Charles Taylor, condamné en 2012 à 50 ans d'emprisonnement pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis pendant la guerre civile (1991-2002) en Sierra Leone voisine, purge sa peine dans une prison britannique.