Ukraine: le groupe Wagner reconnaît la mort au front d'un Zambien recruté en prison

AFRICA RADIO

29 novembre 2022 à 13h36 par AFP

Le groupe paramilitaire russe Wagner a reconnu mardi qu'un étudiant zambien recruté en prison avait été tué en Ukraine, deux semaines après que la Zambie eut demandé des explications à la Russie sur les circonstances de la mort d'un de ses concitoyens.

"Lemekhani Nathan Nyirenda, le 22 septembre, a été l'un des premiers à pénétrer dans les tranchées ennemies, faisant preuve de courage et de bravoure", a salué sur les réseaux sociaux de son entreprise le chef de Wagner, Evguéni Prigojine. Oligarque réputé proche de Vladimir Poutine et devenu personnalité médiatique du conflit en Ukraine, M. Prigojine a affirmé "bien se rappeler de ce gars" de 23 ans, "mort en héros" au combat. Depuis plusieurs semaines, Evguéni Prigojine était accusé par l'Ukraine d'envoyer sur le front des milliers de combattants recrutés directement dans les prisons russes, contre promesse d'un salaire et d'une amnistie. M. Prigojine a reconnu mardi que son groupe avait recruté M. Nyirenda, condamné en Russie, dans une prison de la région de Tver, au nord-ouest de Moscou. Selon lui, le jeune Zambien s'était porté volontaire pour intégrer Wagner et combattre en Ukraine. La Zambie avait demandé mi-novembre des explications à Moscou sur la mort d'un de ses ressortissants en Ukraine, où la Russie mène depuis février une offensive militaire. Selon le gouvernement zambien, Lemekhani Nathan Nyirenda était initialement étudiant en ingénierie nucléaire à l'Institut d'ingénierie physique de Moscou (MEPhI). Il avait été condamné à neuf ans et six mois d'emprisonnement après avoir été reconnu coupable d'avoir enfreint la loi russe en avril 2020, selon la même source.

Voir aussi