Accord anti-terroriste entre le Mozambique et la Tanzanie

AFRICA RADIO

21 septembre 2022 à 21h36 par AFP

Les dirigeants du Mozambique et de la Tanzanie ont annoncé mercredi la signature d'accords de défense et de sécurité visant à lutter contre le terrorisme et la criminalité le long de leur frontière commune.

Aucun détail n'a été divulgué sur la teneur des accords signés lors d'une visite à Maputo de la présidente tanzanienne Samia Suluhu Hassan. Une insurrection meurtrière a éclaté dans le nord du Mozambique, près de la frontière tanzanienne, il y a cinq ans, qui a causé des milliers de morts et entrainé le déplacement de centaines de milliers de personnes. Mais la vie est revenu "progressivement à la normale" après le déploiement il y a plus d'un an de milliers de soldats étrangers de plusieurs pays africains afin d'apaiser les troubles, a déclaré le président mozambicain Filipe Nyusi. "L'ennemi opère maintenant en petits groupes essayant de descendre dans les districts du sud", a déclaré Nyusi lors de leurs entretiens. La présidente Hassan a indiqué que les deux voisins partageant une "très longue" frontière, "nous avons besoin d'un bon système de sécurité nous permettant de protéger notre frontière". "Nous avons vu ... des crimes transfrontaliers (et) du terrorisme", a-t-il dit. Nyusi a visité mardi le port récupéré de Mocimboa da Praia, ancien quartier général de facto des djihadistes. En octobre 2017, une trentaine d'hommes armés ont lancé un raid à l'aube sur trois postes de police à Mocimboa da Praia, marquant le début de l'insurrection. Depuis lors, plus de 4.258 personnes ont été tuées selon l'ACLED, et 820.000 ont fui leur domicile. Les forces mozambicaines, soutenues par les troupes rwandaises, ont affirmé en août 2021 avoir chassé les militants occupant le port.