AfSud: Enquête ouverte après un incendie sur une base aérienne

AFRICA RADIO

24 janvier 2022 à 9h36 par AFP

L'armée sud-africaine enquête sur l'origine d'un incendie dimanche sur sa principale base aérienne, proche de Pretoria où siège l'exécutif, quelques semaines seulement après la destruction par le feu de son Parlement.

L'incendie s'est déclaré vers 19H00 (17H00 GMT) dans une section de stockage de carburant de la base aérienne de Waterkloof, a précisé l'armée dans un communiqué. Le feu a été éteint dans l'heure qui a suivi et aucun dégât structurel n'a été signalé. "La cause de l'incendie, l'ampleur des dégâts (...) feront partie d'une enquête qui interrogera tous les événements et/ou incidents qui ont pu conduire au déclenchement de l'incendie", a déclaré la South African National Defence Force. Début janvier, un énorme incendie a endommagé le bâtiment du Parlement au Cap et un homme avait brisé au marteau des fenêtres de la Cour constitutionnelle, plus haute cour du pays située à Johannesburg, suscitant des inquiétudes sur la sécurité des bâtiments publics. Le président Cyril Ramaphosa a déclaré que de tels incidents portaient atteinte à la sécurité et à la stabilité du pays. Waterkloof est devenu tristement célèbre en 2016 lorsqu'une riche famille d'origine indienne, les Gupta, proches du président de l'époque Jacob Zuma, accusé depuis de corruption massive, se sont servis de la base généralement réservée aux présidents, chefs d'État en visite et diplomates, pour faire venir des invités à un mariage. Les Guptas, qui ont depuis quitté l'Afrique du Sud, sont au centre d'un vaste scandale de corruption d'État et leurs activités illicites auraient coûté plus de 3 milliards de dollars au pays.