Au Cap, des "caisses à savon" dans une course déjantée

AFRICA RADIO

6 novembre 2022 à 18h21 par AFP

Règle d'or pour cette course automobile déjantée: pas de moteur. Plus d'une cinquantaine de pilotes de "caisses à savon", véhicules artisanaux montés sur quatre roues et poussés par la seule force humaine et la pesanteur, ont concouru dimanche au Cap.

Une autruche aux proportions démesurées, un char à canon peint tout en rose pour porter un message de paix et une marmite sur le modèle des chaudrons en fonte traditionnellement utilisés dans la région pour cuire le porridge de maïs au feu de bois, ont dévalé une colline de la ville sud-africaine. "Nous avons construit un char rose parce qu'il y a trop de violence dans le monde en ce moment et une arme peinte d'une couleur douce et joyeuse est un parfait symbole de paix", a expliqué à l'AFP Ross Holland, étudiant participant à la course. Le principe est simple: arriver le premier en bas de la colline, par élimination directe. La créativité du design et la mise en scène au moment du départ sont ensuite largement prises en compte dans la désignation des vainqueurs. Ces courses ont déjà été organisées par Red Bull dans une cinquantaine de pays du monde mais c'était la première fois au Cap, où 12.000 spectateurs étaient attendus derrière les bottes de paille longeant la pente du quartier musulman de Bo-Kaap, aux maisons basses et colorées typiques. Le tracé raide d'environ 600 m avait été conçu par le vainqueur du Dakar, le pilote sud-africain Giniel de Villiers, selon les organisateurs.