Protection des Journalistes : L’OJPCI joue au football pour se lier aux agents sécuritaires

Protection des Journalistes : L’OJPCI joue au football pour se lier aux agents sécuritaires

3 novembre 2022 à 10h53 par Karidja Konaté V/Africa Radio Abidjan

Sous l’initiative de l’Organisation des Journalistes Professionnels de Côte d’Ivoire (OJPCI), des hommes et femmes des médias ont affronté dans deux matchs de football ce mercredi 02 novembre 2022, des équipes de la police municipale de Port-Bouët.

Le 02 novembre 2013, deux journalistes français, Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été assassinés au Mali, alors qu’ils étaient dans l’exercice de leur fonction. Choc et compassion à travers le monde, la tragique nouvelle about it en décembre de la même année, à l’institutionnalisation par l’Organisation des Nations Unies de la Journée Internationale de la Fin de l’Impunité des Crimes commis contre les Journalistes à la date du 02 novembre de chaque année.

Depuis 10 ans maintenant que cette journée est célébrée à travers le monde, les journalistes ivoiriens à l’instar de plusieurs autres à travers le monde, célèbrent cet évènement. Tragiquement arrachés à leur corporation, Sylvain Oué, Sylvain Gagneto et dernièrement Ange Lath sont aussi des grands motifs de la célébration ivoirienne. A cette édition, les journalistes ont déposé plume, caméra et microphones afin de jouer à la fraternité au football, avec des agents sécuritaires. « Les agents sécuritaires sont bien souvent les premiers commanditaires des délits commis à l’endroit des journalistes », a justifié Olivier Yro, président de l’OJPCI, à l’initiative d’une cérémonie tenue ce mercredi à l’occasion, dans la commune de Port-Bouët à Abidjan. Pour lui, jouer au football avec ceux-ci est donc une symbolique afin de renforcer les liens de partenaires pour la démocratie qui régissent leurs deux milieux.

« La liberté d’expression est le gage des journalistes, leur place est dans la société, dans leur rédaction. C’est ce que commande la démocratie », a reconnu Me Dogbemin Koné, représentant le Bâtonnier de l’ordre des avocats de Côte d’Ivoire à l’occasion de la cérémonie. Il a exprimé le rôle des avocats dans ce combat pour la protection des journalistes ivoiriens. Ecoutons.

Protection des Journalistes : L’OJPCI joue au football pour se lier aux agents sécuritaires