Bonne gouvernance : Un réseau d’auditeurs citoyens formé au contrôle de la gestion publique en côte d'ivoire

Bonne gouvernance : Un réseau d’auditeurs citoyens formé au contrôle de la gestion publique

19 octobre 2022 à 4h56 par juliette Abwa V/Africa Radio Abidjan

Vingt acteurs de la société civile ivoirienne ont reçu une formation sur les mécanismes de mise en œuvre du contrôle citoyen de l’action publique. Une initiative de la Fondation Friedrich Naumann en collaboration avec l’Ambassade de Suisse en côte d’Ivoire.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’Appui à la Bonne Gouvernance par le Contrôle Citoyen dénommé (PAGOC), la Fondation Friedrich Naumann en collaboration avec l’Ambassade de Suisse et le Ministère de la Promotion de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption a permis le renforcement de capacités de 20 acteurs de la Société civile ivoirienne. Ces derniers ont été outillés entre autres aux mécanismes de mise en œuvre du contrôle citoyen dans l’action publique, à la rédaction d’un rapport alternatif, à l’audit et l’évaluation des politiques publiques. Ce projet est une campagne de sensibilisation sur la bonne gouvernance menée par un réseau d’auditeurs citoyens des politiques publiques mis en place composé d’étudiants, leaders d’opinion et communautaire, des jeunes issus de la société civile et des partis politiques.

Le 1er atelier du PAGOC qui s’est déroulé pendant deux (02) jours au sein des locaux de la Fondation Friedrich Naumann à Abidjan, a pour objectif de former un réseau d’auditeurs capables d’auditer les politiques publiques. Ainsi, ces derniers pourront sensibiliser les citoyens dans les dix communes d’Abidjan, dans le cadre de ce projet-pilote. « Cette initiative va porter un double regard sur notre société : un regard institutionnel et un autre vu par le citoyen, pour que les politiques publiques soient beaucoup plus efficaces et dans l’intérêt des citoyens. Cette phase pilote va se tenir dans le District autonome d’Abidjan et va impliquer 520 citoyens », a déclaré Magloire N’Dehi-chef de Bureau de la Fondation Friedrich Naumann en Côte d’Ivoire. Pour Mme Turcus Cynthia, coordonnateur programme pays du renforcement des capacités et Représentante du ministre de la Promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption : « La promotion du contrôle citoyen de l’action publique est un impératif pour la transparence et la redevabilité de l’action gouvernementale. Mais aussi, le renforcement de l’expression des citoyens dans l’implémentation des politiques de développement est un gage d’une meilleure prise en compte de leurs aspirations et un puissant levier d’amélioration de leurs conditions de vie (...) ». Rappelons qu’après cette formation, une série d’action verra le jour dans la ville d’Abidjan dans le but de promouvoir la bonne gouvernance, de renforcer les capacités des citoyens et de lutter contre la corruption.