Nouvelle application Africa Radio

Algérie: la visite du président Tebboune en France est "toujours maintenue"

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré samedi que sa visite d'Etat en France était "toujours maintenue" mais dépendait "du programme" de l'Elysée, selon des extraits d'un entretien accordé aux médias locaux qui sera diffusé intégralement samedi à 20H00 GMT.

AFRICA RADIO

5 août 2023 à 17h21 par AFP

"Nous attendons le programme de cette visite de la part de la présidence française. Elle est toujours maintenue", a déclaré le chef d'Etat, selon des extraits diffusés par la présidence algérienne sur sa page Facebook. La visite, programmée d'abord début mai, avait été repoussée à juin, les Algériens craignant qu'elle ne soit gâchée par les manifestations du 1er mai contre la très contestée réforme des retraites en France, selon des sources concordantes. A l'époque, l'Elysée avait souligné que les deux parties étaient "en discussion pour trouver une date qui puisse convenir". Mais, Abdelmadjid Tebboune n'a toujours pas effectué une visite qui devait consacrer l'embellie entre les deux pays après nombre de crises diplomatiques. Il s'est rendu en revanche en Russie du 13 au 17 juin où il a été accueilli en grandes pompes par Vladimir Poutine, Alger et Moscou entretenant des relations privilégiées de longue date. Outre la signature d'une "déclaration de partenariat stratégique approfondi", qui prévoit notamment l'échange de renseignements et d'informations sur "les menaces à la sécurité nationale", huit autres accords dans les domaines de la justice, des télécommunications, de l'agriculture, de la culture, des ressources en eau et de l'exploration de l'espace à des fins pacifiques, ont été signés. Interrogée à la mi-juin par la télévision LCI sur cette visite, la cheffe de la diplomatie française Catherine Colonna, a répondu: "je l'espère, nous travaillons sur des dates" mais "elles ne sont pas fixées". La relation entre l'Algérie et la France, ex-puissance coloniale (de 1830 à 1962), est très agitée et empreinte de malentendus et de non-dits. La question de la mémoire de la colonisation par la France au 19e siècle et de la guerre d'Algérie (1954-1962) constitue l'un des grands points sensibles de la relation entre Paris et Alger, au coeur de plusieurs disputes ces dernières années. Les deux pays multiplient aujourd'hui les efforts pour reconstruire une relation plus apaisée. bur/fka/hj [object Object]