La Tunisie va renvoyer des déchets en Italie (ministère)

AFRICA RADIO

14 février 2022 à 17h51 par AFP

La Tunisie va réexpédier en Italie plus de 280 conteneurs de déchets ménagers importés illégalement en 2020 depuis ce pays, a annoncé lundi le ministère tunisien de l'Environnement.

Les conteneurs venus de Campanie, région du sud de l'Italie, sont toujours au port et dans un entrepôt près de Sousse (est). Ils avaient été importés par une société tunisienne qui les avait faussement présentés comme des déchets plastiques qu'elle était censée recycler. "Un accord de coopération institutionnelle a été signé, vendredi 11 février 2022, entre la Tunisie et l'Italie concernant la réexpédition des déchets vers leur pays d'origine (Italie)", a indiqué lundi le ministère tunisien de l'Environnement dans un communiqué. L'accord en question "définit les engagements qui incombent à chacune des parties en matière de rapatriement, en premier lieu, de 213 conteneurs de déchets, actuellement stockés au port de Sousse, vers l'Italie", a précisé le ministère. Selon lui, "la réexpédition de ces déchets s'effectuera à bord du premier navire ARKAS, le 19 février 2022". La réexpédition du reste des déchets, qui sont stockés dans un entrepôt à Sousse endommagé par un incendie en décembre, fait l'objet de "concertations" entre les deux parties, a ajouté le communiqué. Vingt-six personnes sont poursuivies en Tunisie pour leur implication présumée dans l'importation illégale de ces déchets, parmi lesquelles des cadres de la douane et l'ancien ministre de l'Environnement, Mustapha Aroui, qui a été arrêté. Huit sont en prison et un en fuite: le gérant de la société importatrice, qui avait signé avec une société italienne un contrat pour l'élimination de 120.000 tonnes maximum, au prix de 48 euros par tonne --soit un total dépassant les 5 millions d'euros. Plusieurs manifestations ont eu lieu en Tunisie pour réclamer le renvoi de ces déchets en Italie. L'affaire avait fait scandale, d'autant que les infrastructures tunisiennes ne permettent pas au pays de traiter ses propres déchets. Selon des médias tunisiens, les autorités de Campanie ont bloqué début 2021 l'exportation vers la Tunisie de 600 autres conteneurs déchets destinés à être incinérés dans une usine de ciment, en raison de suspicions sur leur conformité.